Les Jardins du Peintre : Pierre Gaste

« Peindre la nature n’est pas dépeindre qui ôterait la vie au sujet, et la nature n’est pas assujettie.
Peindre la nature ne cherche pas la ressemblance ; le projet, en soi, serait sans vraisemblance ; peindre n’est pas copier ni reproduire.

Peindre la nature est cosa mentale ; on y accède ou pas.
Il a peint la nature.
Il tenait l’idée dans sa tête depuis l’enfance, lui, le fils aîné du veuf - apprenti cordonnier à l’âge de quatorze ans pour aider la fratrie, une famille nombreuse - n’a jamais lâché l’idée…

Peindre la nature, irrésistiblement, jusqu’à faire de la cosa mentale une matrice enceinte de ses vues, une vision de la nature… La vision d’un peintre.
C’est mon point de vue et l’un de mes repères. »

Michèle Cointe.

Pierre Gaste  -  Paysage au cyprès blanc (Huile sur toile 129 x 188 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès à reflets blancs (Huile sur toile 140 x 200 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès vert (Huile sur toile 125 x 176 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès à la pointe brune (Huile sur toile 138 x 197 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès à la pointe ocre (Huile sur toile 106 x 127 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès à la pointe verte (Huile sur toile 143 x 136 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès à la pointe bleue (Huile sur toile 140 x 149 cm)

Pierre Gaste - Paysage au cyprès blanc (Huile sur toile 89 x 117 cm)

Pierre Gaste - Paysage rouge au cyprès rouge (Huile sur toile 130 x 187 cm)