Anne-Sophie Jal

A de rares exceptions près — on pense à Ruth Bernhard, à Germaine Krull…, — le nu féminin, en photographie comme en peinture, reste encore majoritairement une affaire d'hommes.

A travers quatre séries de photographies : Lena, Tulles, Pochoirs et Solapolaroïdes, Anne-Sophie Jal introduit sa sensibilité féminine en territoire sacré, celui de la représentation du corps nu de la femme, des désirs et fantasmes qu'il suscite, de sa place dans l'histoire de l'art.

L'exposition que nous lui consacrons lève le voile sur les étapes d'une démarche créatrice qui nous entraîne du réalisme de la peau nue aux limites de l'abstraction.

Un voyage tout en courbes et pentes harmonieuses, doux comme un battement de cils sur l'ombre d'un grain de beauté.

Biographie